Erik Sanka

Gratuit pour une fille, premier album

Voir le diaporama

 

 

 

              

 

 

Entre 2002 et 2005, j'ai joué au chanteur en donnant environ 150 concerts, surtout dans la région. C'était un rêve d'adolescent, alors j'ai essayé. Ce qui tombait assez bien, puisque j'avais écrit des chansons que personne ne voulait chanter.

             




Navré


 

Albert Magister s'est collé aux arrangements et à certaines compositions. Il faut dire que je lui ai apporté des textes un peu longs, quoi que pas trop mal écrits, mais avec des mélodies chantées totalement faux et à capella. Albert pestait pour comprendre ma mélodie lorsque j'étais entre deux notes sur mon enregistrement !  Il a aussi composé les musiques des textes sans mélodie, avec cette contrainte qu'il ne m'était pas possible de monter dans les aigus. Et pour moi, les aigus commencent très bas !




 

 

Je connaissais Thierry Bouteillier et j'ai été heureux qu'il m'accompagne en tournée. Ce très bon guitariste de jazz a lui aussi dû passer tous ces concerts à me rattraper, chaque fois que je n'étais plus en rythme ! Pourtant, mes concerts avaient leur petit succès. Sans doute parce que je ne me prenais pas pour autre chose que ce que j'étais : un animal de scène jouant au chanteur de salle de bain.








Ma dernière idée était d'ailleurs de monter une tournée dans les salles de bain, avec retransmission en direct sur internet. Mais j'ai arrêté avant. Le métier de chanteur ne me convient pas. Il faut se lever et vivre en ne pensant qu'à ça, travailler constamment sa respiration et améliorer ses performances vocales. Ensuite, le chanteur passe son temps à faire de la promo au lieu de faire des concerts, sans quoi, les quelques concerts qu'il aura dégotés se feront sans les spectateurs. En tournée, il parle foot et beaux culs avec les musiciens dans le minibus. Tout ce petit monde parle aussi et surtout musique, mais comme je n'y connais rien sur ce terrain, j'avoue m'être ennuyé un peu en tournée. La chanson avait un mode assez conventionnel ou chacun fait ce qu'il faut faire, sans chercher à faire autrement. C'est en train de bouger avec le marché du disque qui s'effondre et c'est un bien pour les chanteurs.


 

 

Retrouvez d'autres commentaires sur ces concerts dans la biographie